Métropole : Décodage avec Laurent Théry – « Penser la ville, c’est la façon dont on imagine la société »

Lors de notre dernière rencontre Altafemina, c’est avec Laurent Théry, Préfet délégué à la Métropole, que nous avons décodé cette dernière, livré nos interrogations et échangé dans un climat privilégié.

Largement relayée dans les médias locaux, la Métropole Aix-Marseille-Provence est un vaste sujet, passionnant, qui se vit au rythme d’un feuilleton depuis le 22 septembre 2012, date à laquelle Laurent Théry s’est vu confier la lourde tâche de mener à bien ce projet.

Laurent Théry a petit à petit construit son équipe, 15 personnes l’entourent, s’engagent et se mobilisent. Parmi elles, Pascale Farrugia, animée par la volonté d’impulser une dynamique de « mouvement métropolitain », aujourd’hui directrice des relations extérieures et de la communication de la mission qu’elle conduit avec une philosophie :  » informer, impliquer, développer la participation des acteurs au rythme de la progression du projet dans une logique de partage des données ».

Rencontre dans l’antre de la Mission Interministérielle entre Vieux Port et Canebière, une implantation choisie nous dit le Préfet, un lieu neutre, sobre où seule une représentation sous forme de carte de la métropole trône sur le mur, comme un point de départ du projet (travail signé de l’association d’architectes OMNI).

Urbain et passionné de la ville au sens propre, Laurent Théry n’en est pas à sa première Métropole : il y a eu Lille et Nantes pour laquelle il a reçu le Grand Prix d’Urbanisme en 2010. Chaque cas est différent, celui d’Aix-Marseille plus que les autres confie t-il : « Marseille est la plus belle ville de France mais elle est difficile ».

Autre particularité locale, Aix-Marseille déchaine les passions… Sur le plan politique elle est controversée, mais du côté des acteurs locaux le besoin se fait sentir, l’engagement est fort, militant, contrairement à Lille et Nantes où le projet avait peu intéressé les citoyens.

« Ici c’est toute une société qui veut changer, porteuse de la Métropole », explique le Préfet.

 

La Métropole en chiffres

> 3173 km2

> 92 communes

> 6 intercommunalités composent l’aire urbaine

> 1,83 millions d’habitants – 2,15 millions en 2040

> 80% d’espaces naturels agricoles

> 92% des déplacements effectués en automobile ou en deux-roues

> 42% des actifs travaillent dans une commune autre que leur commune de résidence

> 735 500 emplois, 62 000 emplois manquants par rapport à la moyenne des métropoles françaises

 

Décodage du projet métropolitain 

Le projet métropolitain a démarré par la définition d’orientations, puis de projets avec à l’esprit une dynamique, un mouvement.

Objectif : lier les grandes thématiques à des projets / chantiers dans une vision transversale et horizontale.

Au total, 8 chantiers ont émergé de ce schéma de réflexion et 4 dynamiques prioritaires : la cohésion sociale et territoriale, le développement économique principalement autour de l’économie productive et de la synergie métropole port, la mobilité et les transports et la consultation urbaine et territoriale.

L’une des grandes problématiques exposée lors de notre rencontre par Vincent Fouchier, Directeur du projet, est celle des transports : la question de la mobilité est l’une des plus sérieuses en Europe, la mission y a d’ailleurs dédié un Livre Blanc.

L’équipe de la Métropole a étudié 2 pistes de développement possibles pour structurer, uniformiser, développer et décentraliser le territoire.

 

Que prévoit la loi ?

Au vu de son étendue territoriale et de son importance, la métropole d’Aix-Marseille-Provence fait partie des 3 métropoles au statut particulier prévu par la loi MAPAM. Elle sera créée au 1er janvier 2016, par la fusion des 6 groupements intercommunaux du territoire.

Cette institution aura notamment pour mission de mettre en œuvre un projet d’aménagement et de développement économique, écologique, culturel et social à l’échelle du territoire métropolitain.

> Une seule gouvernance : un Conseil Métropolitain sera mis en place et composé de 6 Conseils de territoire, les communes et leurs mairies demeurent.

> Une seule fiscalité : la métropole s’attachera à harmoniser les niveaux de fiscalité pour les faire converger vers la moyenne de la fiscalité des six groupements intercommunaux antérieurs (sur décision du Conseil Métropolitain l’harmonisation peut se conduire sur une période de 12 ans)

> Une politique de transport unique sera impulsée par la Métropole

 

Y’a t-il un risque de ne pas voir aboutir la Métropole ?

Dans le cas où les amendements de la loi NOTRe ne seraient pas votés, la loi MAPAM (déjà votée) serait automatiquement appliquée.

 

A l’international ?

Cette métropole doit exister au plan international, elle en a pleinement la légitimité à bien des égards : son positionnement géo stratégique,  son port, sa richesse de nature.

Ce territoire est porteur de véritables enjeux pour la France dans son rapport à l’international.

Nous remercions le Préfet Laurent Théry et la Mission Interministérielle du projet Métropolitain Aix-Marseille-Provence d’avoir organisé cette rencontre privilégiée avec le réseau Altafemina.

Cette rencontre s’inscrit dans la démarche du réseau Altafemina qui prend part aux débats sur les grands sujets qui animent le territoire Aix-Marseille-Provence.

Acteur novateur sur le territoire, Altafemina impulse un nouvel élan de mixité dans les débats, souhaite transmettre une approche constructive et être force de propositions.

> Consultez le Calendrier de la Métropole 

> Tout savoir sur la Métropole : www.mouvement-metropole.fr

 

EO

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *